Blair, David

 

Durant l’ann√©e 2016, pour son projet « The Telepathic Motion Picture ». David Blair est invit√© au Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) afin de filmer les instruments et les sites d’observation. Les pr√©mices de ce travail ont √©t√© montr√©es au si√®ge du CNES √† Paris et les Ňďuvres achev√©es seront expos√©es √† la Galerie de L’Angle.

« The Telepathic Motion Picture » est un projet √† long terme. Con√ßu comme une fiction exp√©rimentale, c’est un r√©cit artistique de l’imaginaire scientifique. 
Depuis cinq ans David Blair, int√®gre pour ce projet des s√©ries t√©l√©vis√©s, filme des lieux et des instruments et de nombreux √©l√©ments √©voquant l’imaginaire scientifique. Il pr√©sente ses installations vid√©o g√©antes avec une pluralit√© de m√©dias dans diff√©rents Mus√©es (Mus√©e de l’Art Contemporain √† Antwerpen, 5 salles et 22 canaux vid√©o, √† New York, Paris, Rotterdam et Gent).
Lors de l’exposition «The Telepathic Place », la Galerie de L’Angle devient le site d’une exp√©rience, prototype d’un instrument optique d’observation, semblable √† un cube avec ses murs blancs et sa grande vitrine, flottant dans la quatri√®me dimension. Le dispositif est l’instrument d’un r√©cit : l’histoire de Telepathic Place mais aussi EST cette Place T√©l√©pathique

Elisabeth Kepler

Expositions :
2016